Question

Où puis-je trouver les premiers recensements de la Nouvelle-France ?

Réponse

Le recensement de 1666 de la Nouvelle-France est le premier recensement effectué au Canada (et aussi en Amérique du Nord). Il a été organisé par Jean Talon, le premier intendant de la Nouvelle-France, entre 1665 et 1666. Jean-Talon a mené le recensement en grande partie seul, en faisant du porte-à-porte parmi les établissements de la Nouvelle-France. Il n'a pas inclus les habitants amérindiens de la colonie, ni les ordres religieux comme les Jésuites ou les Récollets. Selon le recensement de Jean-Talon, la Nouvelle-France compte 3 215 habitants, les régions les plus peuplées étant Montréal, la région de Québec et Trois-Rivières.

Vous trouverez ci-dessous certains des premiers recensements sur notre page de Liens de ressources, qui comprend également les recensements de 1851 à 1911 pour la plupart des régions :

Capitale-Nationale
• 1666 - Le premier recensement de la Nouvelle-France (transcriptions) – Beauport, Beaupré, Côte de Lauzon, Île d’Orléans, Notre Dame des Anges, La Rivière St. Charles, Charlesbourg, Québec, et Sillery
• 1744 - La ville de Québec (Indice)
• 1792, 1795, 1798, 1805, 1806, et 1818 - Notre-Dame-de-Québec (les documents originaux avec l'indice)
• 1842 - Bourg Louis/St. Raymond (transcription)
• 1831 et1841 - Graves Settlement (les transcriptions et les documents originaux)
• 1825, 1831, 1842 - Halesborough/Cap-Santé (les transcriptions et les documents originaux)
• 1824, 1825, 1831 - Ste-Catherine-de-Fossambault (Ste-Catherine-de-Portneuf) (les transcriptions et les documents originaux)
• 1825, 1831 - Stoneham (les documents originaux)
• 1824, 1825, 1831 - Valcartier (les transcriptions et les documents originaux)

Montréal (les transcriptions et les documents originaux)
• 1666 - Recensement de Montréal
• 1764 - Une liste des domestiques protestants à Montréal
• 1765 - Retour des habitants protestants dans le district de Montréal
• 1766 - Liste des marchands et des habitants de Montréal
• 1766 à 1787 - Listes alphabétiques annuelles des personnes mariées, baptisées et enterrées dans la paroisse de Montréal
• 1815 - Recensement de la ville de Montréal

Montérégie
1666 - Saint Jean, Saint François et Saint Michel (transcription)

Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine
• 1699 et 1700 - Mont-Louis (transcription)
• 1842 - Recensement de la population du bassin de la Gaspésie (transcription)

Liens de Ressources Générales (les documents originaux)
• 1666 à 1741- Recensements du site Canadiana
• 1666, 1667, et 1681 - Recensements de la Nouvelle-France
• 1825, 1831, et 1842 - Recensements du Bas-Canada et du Canada-Est
• 1851, 1861, 1871, 1881, 1891, 1901, 1911, et 1921 - Recensements du Canada

Lire la suiteLire moins

Question

Où pourrais-je trouver des informations sur mes ancêtres acadiens ?

Réponse

Les Acadiens forment une ethnie vivant principalement en Amérique du Nord, dans les provinces canadiennes du Nouveau-Brunswick, de l'Île-du-Prince-Édouard, de la Nouvelle-Écosse (qui forment l'Acadie) et du Québec, ainsi que dans l'État américain du Maine. Les Cadiens quant à eux forment un groupe ethnique en Louisiane qui compte les Acadiens comme ancêtres.

Les Acadiens sont en grande majorité francophones et catholiques. Ils sont descendants des premiers colons français établis en Acadie à l'époque de la Nouvelle-France.

Vous trouverez ci-dessous quelques liens intéressants pour vous aider dans vos recherches sous l'onglet Liens de ressources générales de la page Liens de ressources de notre site Web :


La recherche acadienne
• Acadian.org - La source principale d'information sur la généalogie acadienne.
• Association Acadienne de la Région de Québec
• Centre Acadien - Principalement la Nouvelle-Écosse.
• Centre de recherche acadien de l’Île-du-Prince-Édouard
• Centre d’Études Acadiennes Anselme-Chiasson
• Des Acadiens du XIXe siècle et du début du XXe
• Familles pionnières de Shippegan, Nouveau-Brunswick
• Familles pionnières de Caraquet, Nouveau-Brunswick
• Fédération acadienne du Québec
• Francogène: La généalogie des Acadiens
• Genealogie des familles Acadiennes - Livre par Placide Gaudet,1850-1930
• Généalogie acadienne
• Généalogie et histoire acadienne-cajun
• GenWeb acadienne
• La Coalition des organisations acadiennes du Québec
• La Société historique acadienne
• Musée Acadien du Québec à Bonaventure
• Tableau des registres des anciennes paroisses et missions de l'Acadie
• The Acadian Recorder (18 Nov. 1854 - 28 Dec. 1861) – journal

Lire la suiteLire moins

Question

Où puis-je trouver des informations sur les Voyageurs ?

Réponse

Les Voyageurs étaient en grande partie des Canadiens français qui se livraient au transport des fourrures en canoë pendant les années de la traite des fourrures. La signification emblématique du terme s'applique aux endroits (Nouvelle-France, y compris le Pays d'en Haut et le Pays des Illinois) et aux époques (principalement au 18e et au début du 19e siècle) où le transport des matériaux se faisait principalement sur de longues distances. Les voyageurs étaient considérés comme légendaires, surtout au Canada français. Ils étaient des héros célébrés dans le folklore et la musique. Pour des raisons de célébrité et de richesse promises, cette position était très convoitée.

Vous trouverez ci-dessous quelques liens disponibles sur la page Liens de ressources de notre site Web. Cliquez ensuite sur les Liens de ressources générales puis faites défiler vers le bas jusqu'à la rubrique Voyageurs et commerce des fourrures :


Base de données des engagements des voyageurs
• Cette base de données comprend les données d'environ 35 900 contrats de traite des fourrures signés devant les notaires de Montréal entre 1714 et 1830.


Collection Coppenrath de contrats de voyageur
• Cette collection contient 52 contrats pour la période allant d'environ 1800 à 1821, avec des formulaires imprimés d'avant 1800 utilisés dans certains cas. Un nombre important de pourvoyeurs sont inclus, à savoir la firme McTavish, McGillivrays & Co. avec divers partenaires dont John Ogilvy et Thomas Thain, Pierre de Rocheblave et un partenariat antérieur - McTavish, Frobisher & Co. De plus, il existe des contrats avec des pourvoyeurs moins connus. Ces contrats indiquent non seulement le nom des « engagés » mais aussi, généralement, leur lieu de résidence et les conditions et modalités de leur emploi.

Lire la suiteLire moins

Question

Où pourrais-je trouver des informations sur mes ancêtres métis au Québec ?

Réponse

Historiquement, le mot métis, qui signifie "sang-mêlé", désigne les enfants des explorateurs, des colons et des commerçants de fourrure européens et leurs épouses des Premières nations.

Veuillez noter que le mot métis au Québec peut avoir une signification différente de celle du mot métis dans les autres provinces du Canada.

La recherche des ancêtres des Premières nations peut être difficile, bien que la plupart des registres d'église au Québec indiquent si un conjoint était membre des Premières nations. Entre les années 1600 et 1800, les actes de baptême, de mariage et d'enterrement comportent souvent les noms des Premières nations. En français, les termes correspondants pour identifier les Premières nations sur ces actes sont : Sauvage, Indien, Indien nord-américain, Autochtone et Amérindien.

Nous avons quelques liens disponibles pour vous aider dans vos recherches au Québec sous la rubrique Métis de l'onglet Liens de ressources générales de la page Liens de ressources de notre site Web.
Ces liens sont les suivants :

Site web Francogene - Généalogie des Français en Amérique du Nord
• Comprend une liste de couples métis ancestraux triés par un mari des Premières nations (voir ci-dessous) et également par une épouse des Premières nations.


Site web d'Une famille canadienne - Premières nations, Canadiens français et Acadiens
• Ce site web contient un bon index d'extraits de mariages canadiens pour les Premières nations et les métis.

Lire la suiteLire moins

Question

Où puis-je trouver des informations sur la recherche de mes ancêtres en France ?

Réponse

Comme au Québec, la recherche de vos ancêtres en France peut se faire en recherchant les actes d'état civil de naissance, de mariage et de décès. Ces registres en France sont divisés en deux catégories : les registres d'état-civil et les registres paroissiaux. L'enregistrement civil des naissances, mariages et décès (naissances, mariages et décès/sépultures) en France a commencé en 1792. Les documents datant de moins de 100 ans se trouvent généralement dans les registres de la mairie locale ; la réglementation en matière de protection de la vie privée exige la preuve d'une descendance directe de la personne désignée pour accéder à ces actes de naissance et de mariage récents. Les registres des décès ne sont pas confidentiels et leur accès est libre. Les copies des registres d'état civil de plus de 100 ans sont généralement disponibles auprès des archives départementales. Ces registres sont ouverts au public et certains sont accessibles en ligne.

Vous trouverez ci-dessous quelques noms de sites Web pour vous aider dans vos recherches généalogiques en France. Leurs hyperliens respectifs se trouvent sur la page Liens de ressources de notre site Web. Cliquez sur l'onglet Liens de ressources générales en bas de la page, puis faites défiler la page jusqu'à la rubrique Recherche en France :


• Archives de France
• Archives nationales d'outre-mer
• Cimetières de la Ville de Paris
• EuroDocs: Sources en ligne pour l'histoire européenne
• FamilySearch - Les registres généalogiques en ligne pour la France
• France GenWeb
• France, registres protestants, 1536-1897 - Dossiers des paroisses protestantes de France. Cette collection comprend les naissances, mariages, et décès.
• Geneanet - Une communauté de plus de 4 millions de membres qui partagent leurs informations généalogiques gratuitement.
• GeneaWiki - Une encyclopédie francophone de la généalogie, écrite coopérativement par ses lecteurs.
• Les familles pionnières de la Nouvelle-France dans les archives du Minutier central des notaires de Paris - Cette publication numérique a été réalisée pour les généalogistes québécois à la recherche de leurs ancêtres parisiens.

Lire la suiteLire moins

Question

Où puis-je trouver des listes de passagers pour le Québec avant 1865 ?

Réponse

Les listes de passagers étaient l'un des registres officiels de l'immigration au Canada à partir de 1865. En 1865, le gouvernement canadien a commencé à conserver systématiquement les listes de passagers pour servir de dossiers d'immigration. Malheureusement, très peu de listes de passagers antérieures à 1865 ont survécu.
Au Québec, il y a deux ports principaux où vos ancêtres immigrants ont pu arriver, soit la ville de Québec et Montréal. Les listes de passagers suivantes, antérieures à 1865, se trouvent sur la page Liens de ressources de notre site Web. Cliquez sur la région de la Capitale-Nationale ou sur la région de Montréal pour y accéder.



Général
1834 - Listes de passagers pour les arrivées de navires à Québec et à Montréal
1835 - Listes de passagers pour les arrivées de navires au port de Québec
1847 - Arrivée d'enfants orphelins à Québec et à Montréal


Listes de passagers de l'Angleterre à Québec
1817 - Hull, Angleterre à Saint John, N.-B. et Québec
1831 - Bridgwater, Angleterre à Québec
1834 - Londres, Angleterre à Québec et Montréal
1836 - Downton, Wiltshire, Angleterre vers Québec et Lynn, Norfolk, Angleterre vers Québec
1863 - Liverpool, Angleterre et Londonderry, Irlande du Nord au Québec


Listes de passagers de la France à Québec
1535-1759 Navires partant de St. Malo
1714-1783 Navires partant de Bordeaux
1664-1671 Navires partant de Dieppe
1535-1740 Navires partant de La Rochelle
1632-1758 Navires partant de Du Havre


Listes de passagers d'Allemagne à Québec
1852 - Bremen, Allemagne à Québec


Listes de passagers de l'Irlande à Québec
1828 - Derry (Irlande) à Québec
1832 - Donegal (Irlande) à Québec
1834 - Belfast (Irlande) pour Québec
1836 - Irlande vers Québec
1840, 1847, 1856 - Cork (Irlande) vers Québec
1841 - Limerick (Irlande) vers le Québec
1841 - Westport (Irlande) vers le Québec
1842 - Waterford (Irlande) au Québec
1847 - Londonderry (Irlande du Nord) à Grosse Ile
1847-1863 - Dossiers des agents maritimes J & J Cooke
1849 - Warrenpoint, Irlande à Québec
1856, 1857, 1861, 1862, 1863 - Londonderry, Irlande du Nord à Québec


Listes de passagers d'Écosse à Québec
1790 - Arisaig (Écosse) vers Québec
1815 - Greenock (Écosse) à Québec
1818 - Greenock (Écosse) à Québec et Montréal
1831 - Île d'Arran (Écosse) vers le Bas-Canada
1843, 1844 - Glasgow (Écosse) à Québec


Listes de passagers supplémentaires pour les navires arrivant à Montréal avant 1865
1653 - Liste des passagers du Saint-Nicolas-de Nantes
1659 - Liste des passagers du Saint-André
1819 -1835 St. Lawrence Steamboat Co. Registres des passagers (de Québec à Montréal)
1834 - Liverpool, Angleterre à Montréal
1835 - Arrivées de navires au port de Montréal

Lire la suiteLire moins

Question

Est-ce que la Société Généalogique Virtuelle du Québec pourrait avoir accès à Généalogie Québec (https://www.genealogiequebec.com) sur la page « Bases de données » de notre site Web ?

Réponse

Le site Généalogie Québec, propriété de l'Institut Drouin, possède sans doute la plus grande collection de documents historiques et généalogiques québécois en ligne.

Nous avons eu de nombreuses discussions et négociations avec l'Institut Drouin pour obtenir l'accès à Généalogie Québec. Malheureusement, le coût des licences pour nos membres dépasse les limites budgétaires de la Société Généalogique Virtuelle du Québec. Par exemple, 1 licence coûte 1000$/an, donc si nous acquérons 5 licences, cela nous coûterait 5000$ par an, ce qui signifie que nous ne pourrions avoir que 5 membres connectés simultanément à Généalogie Québec. Les autres membres souhaitant accéder au site devraient attendre en file d'attente pendant un temps indéterminé jusqu'à ce qu'une ouverture se libère. Notre conseil d'administration a conclu que ce coût par licence et le concept d'avoir à attendre en ligne ne conviennent pas à notre Société ou nos membres puisqu'ils ne seraient pas en mesure d'accéder à la base de données Généalogie Québec à tout moment.

Lire la suiteLire moins

Question

La Société Généalogique Virtuelle du Québec pourrait-elle avoir accès à la base de données Archiv-Histo (https://www.archiv-histo.com/) ?

Réponse

La base de données Archiv-Histo contient de plusieurs centaines de milliers de notices correspondant aux informations contenues dans l’ensemble des minutes notariales du Québec ancien depuis les premières heures de la colonisation française en Amérique du nord jusqu’au 31 décembre 1801. C’est pratiquement toute la production de 277 notaires en exercice sur près de deux siècles d’histoire.

L'accès à la base de données Archiv-Histo coûterait à la Société Généalogique Virtuelle du Québec des frais annuels de 10 000 $, ce qui dépasse malheureusement nos limites budgétaires.

Lire la suiteLire moins