Nous sommes ravis qu'un groupe de conférenciers exceptionnels participe à notre Congrès virtuel de généalogie qui se tiendront du 9 au 13 février 2022.


Pic

Margaret R. Fortier

Margaret Rose Fortier, is a Board-certified genealogical researcher, writer, and lecturer. Named after her grandmothers and inspired by her mother’s phenomenal memory, she has been researching for 20 years. She specializes in immigrant ancestors to New England. A graduate of Boston College and Bentley University, she holds a Certificate in Genealogical Research from Boston University. She serves on the board of the Association of Professional Genealogists and is a facilitator for the Certification Discussion Group (CDG). Her article, "The Identity of Alcina, Wife of Oscar Furkey, of Quebec and Vermont," was published by the National Genealogical Society Quarterly in 2020. She is eternally grateful that her husband’s French-Canadian Furkey ancestors changed their name back to Fortier.




Pic

Gillian Leitch, PhD

Gillian Leitch est chercheuse historique (chercheuse principale et analyste) dans une entreprise de recherche privée à Ottawa, en Ontario. Ses recherches portent notamment sur la façon dont les immigrants britanniques au Canada ont identifié et célébré leur identité au XIXe siècle, et ont créé des réseaux sociaux et familiaux dans le nouveau et l'ancien monde, en particulier au Québec, en Ontario et en Colombie-Britannique. Elle est également généalogiste professionnelle. Gillian Leitch a beaucoup écrit sur la culture populaire, en particulier sur la science-fiction et les voyages dans le temps.





Pic

Eric Pouliot-Thisdale

Eric Pouliot-Thisdale est détenteur d'un Baccalauréat par cumul composé d'une Majeure en Histoire et d'une mineure en science sociale à l’Université du Québec à Montréal, (UQAM). Il est présentement recherchiste au Département de Démographie de l'Université de Montréal (UDeM).

Recherchiste depuis 20 ans dans le domaine des archives publiques, historiques, politiques et démographiques de diverses sources, il a effectué diverses recherches pour des Conseils de Bandes au Québec et pour divers organismes autochtones et allochtones au Canada en matière historique et sociologique.

Il fut précédemment contributeur pour le journal hebdomadaire de Kahnawake, The Eastern Door de 2015 à 2018. http://www.easterndoor.com/ et a également complété des rapports pour certains cabinet relativement à des causes concernant des juridictions fédérales et provinciales en matière droits de chasses et territoriaux.


Pic

Joseph Gagné

Joseph Gagné est un jeune historien professionnel. Franco-Ontarien originaire de Chapleau dans le Nouvel-Ontario, il est un chercheur au post-doctorat à l’Université de Windsor. Il est dix-huitiémiste et spécialiste de la guerre de Sept Ans (1754-1763). Sa recherche porte présentement sur l’implication des femmes de camp pendant la Conquête. Auteur du livre Inconquis : Deux retraites françaises vers la Louisiane après 1760 aux Éditions du Septentrion, il est aussi l’auteur du blogue Curieuse Nouvelle-France et le créateur du portail Nouvelle-France électronique. Actif au Québec, en Ontario et aux États-Unis, il a également une présence vive sur les réseaux sociaux et dans les médias. Bon vivant, amateur de chats et de rhum, il a en plus un penchant pour les anecdotes historiques absurdes.




Pic

André-Carl Vachon

André-Carl Vachon s’intéresse à l’histoire acadienne depuis 1993. Il détient une maîtrise en histoire acadienne (UQTR 2018). Il est l’auteur de l’essai Les déportations des Acadiens et de leur arrivée au Québec, publié en 2014 aux éditions La Grande Marée. En 2015, M. Vachon a reçu entre autres le prix intergouvernemental Acadie-Québec, ainsi qu’une mention du jury du prix international France-Acadie 2015. En 2016, M. Vachon publie deux essais aux éditions La Grande Marée qui se sont vus décerner le prix Robert-Prévost 2018. Le premier, Les Acadiens déportés qui acceptèrent l’offre de Murray, l’auteur a reçu la bourse de création des Écrivains francophones d’Amérique 2016, le prix Percy-W.-Foy 2016 et le prix France-Acadie 2018. Le deuxième, Une petite Cadie en Martinique, l’auteur a reçu la médaille de la ville du Morne Rouge, Martinique. En 2018, l’auteur a publié un livre publié également aux éditions La Grande Marée : Histoire de l’Acadie de la fondation aux déportations, tome 1 (1603-1710). En 2019, il a publié son premier récit, Raconte-moi la Déportation des Acadiens, dans la collection jeunesse des Éditions Le Petit Homme. Pour ce livre, il a été finaliste pour le prix Éloize 2020 « Artiste de l’Acadie du Québec ». Puis, son livre Histoire de l’Acadie de la fondation aux déportations, tome 2 (1710-1763) a été publié en août 2019. En novembre 2019, il a reçu le prix Philippe-Aubert-de-Gaspé pour sa contribution exceptionnelle à l’histoire et à son amour de l’Acadie. Puis, il a publié aux éditions La Grande Marée en 2020 son mémoire de maîtrise : Les réfugiés et miliciens acadiens en Nouvelle-France. 1755-1763. Ensuite, il a été président d’honneur du 30e Salon du livre de Dieppe en octobre 2020. Finalement, son essai La colonisation de l’Acadie. 1632-1654 sera publié au début de l’année 2022.


Pic

Dr. Tommy Harding PhD

À titre de spécialiste en biologie judiciaire au Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale (LSJML) depuis 2020, Tommy Harding examine des pièces à conviction acheminées au laboratoire par les corps policiers et les coroners du Québec afin d’y déceler des preuves ADN. Entre 2018 et 2020, Dr Harding a travaillé au sein d’une équipe multidisciplinaire de chercheurs à développer une méthode pour identifier des restes humains exhumés de cimetières historiques grâce au jumelage de données génétiques et généalogiques. Maintenant biologiste au LSJML, il contribue au développement de la généalogie génétique en contexte judiciaire.





Pic

Denyse Beaugrand-Champagne

Denyse Beaugrand-Champagne, historienne, généalogiste et archiviste a fondé HISTOQUEST en 1997. Elle a participé aux versions, américaine, britannique et canadienne, de la série Who Do You Think You Are? et de sa version québécoise Qui êtes-vous? Elle est recherchiste pour la série Deuxième Chance (Radio-Canada) qui tente de retracer des personnes disparues et par laquelle elle a été nominée pour un Prix Gémeaux; elle a aussi été généalogiste de la série télévisée ORIGINES sur l’histoire et la généalogie des premiers habitants du Québec. Elle est membre de plusieurs sociétés de généalogie au Canada et aux États-Unis.

Denyse Beaugrand-Champagne a publié des articles dans des revues comme American-Canadian Genealogist, NGS Magazine, Mémoires, L’Ancêtre, etc., et elle a remporté le prix Percy-W.-Foy pour sa démonstration sur l’origine Alsacienne et protestante de plusieurs familles québécoises faussement identifiées comme Acadiennes et catholiques. L’article a été publié au Québec dans Mémoires (no 239, 2004) et en France (Alsace) dans Pays d'Alsace – cahier varia (no 214, 1-2006).

Lors de présentations publiques, Denyse Beaugrand-Champagne, qui a été archiviste de référence à Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) pendant une dizaine d’années, fait découvrir aux chercheurs des sources d’informations moins connues comme les enquêtes des coroners, les testaments et les clôtures d’inventaires, les archives notariales, les tutelles et les curatelles, les archives judiciaires, les annuaires municipaux, les journaux en ligne, etc.

En 2004, elle a publié Le Procès de Marie-Josèphe-Angélique qui est à l’origine de l’un des Grands mystères de l’histoire canadienne « La torture et la vérité : Angélique et l’incendie de Montréal » dont elle est codirectrice de la recherche.

En tant qu’historienne, Denyse Beaugrand-Champagne a travaillé sur la série historique télévisée Le Canada, une histoire populaire, et recherché plusieurs projets historiques comme la vie des Coureurs des bois; la Grande Paix de Montréal, 1701; l’attaque française contre Deerfield, Massachusetts, en 1704; les Rébellions de 1837-1838; l’histoire de la propriété foncière à Montréal, 17e et 18e siècles; l’histoire de Montréal par les archives sonores, etc.


Pic

Pierre Gendreau-Hétu

Pierre Gendreau-Hétu a étudié la linguistique à l’Université de Montréal. Ses travaux de recherche aux cycles supérieurs ont porté sur les systèmes d’écriture et leurs typologies historiques. Les questions d’onomastique ont par la suite retenu l’attention de ce chercheur indépendant, notamment l’origine et l’évolution des noms de famille au Canada français. Cette orientation a motivé l’intérêt de M. Gendreau-Hétu pour la généalogie, dont la révolution génomique redéfinissait alors l’horizon scientifique. L’histoire des populations humaines connaît un profond renouvellement depuis l’introduction des données ADN et M. Gendreau-Hétu y contribue depuis 2012 par ses recherches menées en généalogie génétique. Cette activité s’est d’abord inscrite au sein du projet californien French Heritage DNA, puis ensuite avec les projets Québec ADNy et ADNmt, dont l’auteur est le fondateur. Ces trois projets, lesquels comptent ensemble plus de 10 000 membres, ciblent l’établissement de signatures ADN ancestrales au moyen de la science participative. Les travaux de M. Gendreau-Hétu, composés à la fois de publications, conférences, cours et ateliers, soutiennent une médiation fertile entre généalogie, anthropologie génétique et avancées de la génomique. Maintenant établi en Europe, ce chercheur a élargi son cadre de recherches avec les projets Romandie ADNy et ADNmt qu’il a fondés et qu’il mène aujourd’hui en partenariat avec la Fondation Archives Vivantes de Suisse.


Pic

Brian Aboud

Brian Aboud est un sociologue dont les champs de spécialisation et d’intérêt sont l’ethnicité, la migration et le racisme. Sa recherche et ses publications sont focalisées, notamment, sur l’expérience des immigrants Syrien-Ottoman à Montréal et Québec durant la période de la fin du 19iéme siècle et le début du 20iéme siècle. Il était le commissaire de l’exposition Min Zamaan : la présence syrienne-libanaise à Montréal 1880-1930, présentée au Centre d’histoire de Montréal en 2000-01. Il a complété ses études doctorales en sociologie à l’Université nationale australienne. Il enseigne dans le département des Humanities au Collège Vanier, Montréal.

Crédit image : Détail d'un arbre généalogique d'une famille d'immigrants syriens à Montréal, vers 1920. Collection de la famille Aboud-Ghattas.



Pic

Fergus Keyes

Fergus Keyes is a 5th generation Quebecker with 100% Irish heritage. He has worked in restoring an old Irish cemetery in the community of Saint-Colomban; and is currently a Director of the Montreal Irish Monument Park Foundation – a group dedicated to building a beautiful world-class memorial space around the Black Rock in Montreal. He is also a Chartered Director with a speciality in Board & Governance issues, and serves on a number of diversified non-profit Boards.






Pic

Caitlin Bailey

An accomplished non-profit leader and public history professional, Caitlin Bailey is the Executive Director of two successful heritage non-profits, the Vimy Foundation and the Canadian Centre for the Great War. Caitlin is committed to highlighting the role of Canada’s history in public life and its contribution to maintaining a civil society. A graduate of the University of Calgary and McGill, Caitlin holds degrees in Russian Literature and Library and Information Sciences. She is a member of the Banff Forum.






Pic

Philipp Portelance

Philipp Portelance est doctorant en histoire moderne à l'Université du Québec à Montréal et l'Université de Heidelberg. Il est également le directeur des opérations des Anciennes troupes militaires de Montréal, organisme dont le but est de diffuser et de promouvoir les connaissances sur le patrimoine des troupes militaires ayant participé à l’essor de la société et de la culture canadienne et québécoise.







Pic

Richard Lougheed

Richard Lougheed est de descendance irlandaise et écossaise protestante. Ses ancêtres étaient des Loyalistes et des Huguenots qui sont arrivés en Ontario entre le début de 19e siècle jusqu’ à la mi-siècle. Richard a été, comme son père et grand-père, pasteur de l’église unie, et ce, pendant sept ans à Noranda, Québec. La thèse de son doctorat en théologie (histoire de l’église) obtenu à l’Université de Montréal est intitulée « The Controversial Conversion of Charles Chiniquy (1809-1899) ». Il a enseigné à divers collèges français théologiques. Président de longue date de la Société d’histoire du protestantisme franco-québécois, il était responsable de la collecte d’archives et la bibliothèque des livres rares au collège où il travaille, l’École de théologie évangélique du Québec (ETEQ), affilié à l’Université Laval. Il a publié de nombreux articles, des histoires de l’église, et trois livres. Depuis les années 1980, il ajoute aux trois arbres généalogiques sur Ancestry.ca. Son épouse est pédiatre et sa lignée ancestrale continue avec leurs quatre enfants. Il a 68 ans et demeure à Notre-Dame-de-Grâce depuis 1990.


Pic

Jim Manson

Jim Manson is a Professor of History at Champlain College of Vermont’s international campus in Montreal and has also taught at the main campus in Burlington, Vermont. He teaches courses in Canadian History, Canadian – American Relations, Human Rights and Globalization and Technology and Development to students from the United States. He began his academic career in Jamaica in 1980 teaching West Indian History, after earning a BA in History from Concordia and a Diploma in Education, with a specialization in the teaching of history from McGill University . Upon returning to Canada, he completed an MA in History at Concordia University in 1983. His MA thesis dealt with U.S. involvement in Cuba, after the Spanish – American War. During the remainder of the 1980’s, Jim taught in the Quebec public school system and free lanced as a sportswriter for Canadian Press, covering the Montreal Expos and Montreal Canadiens. He began his university teaching career at Concordia, McGill and Bishop’s Universities during the early nineteen nineties after completing his comprehensive exams towards a doctorate in History (Canadian – American Relations) at Concordia. While teaching at Concordia he became involved with an organization known as Routes to Learning Canada, (RTL) whose regional office was located on campus. Between 2000 and 2008 he led scores of historical excursions across Quebec and Canada, while delivering thematically based lectures on the History of Canada to American Elderhostel participants.

In 2001, Jim wrote his first book dealing with the history of Quebec’s Eastern Townships – the area where he was born and still resides. The book, based on research conducted when he prepared his doctoral thesis, was entitled The Loyal Americans of New England and New York: Founders of the Townships of Lower Canada. Prominent Canadian Historian, J.I. Little cited The Loyal Americans as an influence in his study of the Eastern Townships during the War of 1812 and the Rebellions of 1837 – 38 entitled, Loyalties in Conflict: A Canadian Borderland in War and Rebellion 1812 – 1840. Since 2004, Jim has written three additional books focusing on the history of the Eastern Townships – From Isolation to Integration: The Changing Face of the Eastern Townships, 1830 – 1867, published in 2004, A Smaller World: The Eastern Townships and the Imperial Age, 1867 – 1918, published in 2005 and The Eastern Townships between the Two World Wars: Transition and Tragedy, which will be published early in 2022. The last three studies have been based on the research that he conducted, while preparing the Marion Phelps Eastern Townships Lecture Series, since its inception in 2000, sponsored by the Brome County Historical Society in Knowlton. This highly successful series deals with important social and political issues in the history of the Eastern Townships. Jim’s interest in Eastern Townships’ history owes in no small part to his association with Marion Phelps, who taught him in the sixth grade.

Jim lives in Cowansville, Quebec with his wife Dorothy and their cat Sam. In addition to teaching and writing about Canadian History his passions include a great affection for 1960’s rock and roll music and an unswerving devotion to the New York Yankees and the New York Giants.


Pic

Günter Mühlberger

Günter Mühlberger headed the Department for Digitisation and Digital Preservation at Innsbruck University from 2002 to 2012. He initiated the setup of the Digital Humanities Centre in Innsbruck in 2016 (chair since 2018). He coordinated the READ project (from 2016-2019) where the Transkribus platform was launched and he initiated the foundation of the READ-COOP SCE in 2019 (chair).





Pic

Mike Mansfield, MSLIS

Mike Mansfield works for MyHeritage.com as the Director of Content Operations. Previously Mike worked for Ancestry and FamilySearch and has been active in the genealogy and family history domain for the last 22 years. Mike has presented at numerous genealogical conferences and symposia in the United States, Canada, England, Scandinavia, and Australia. He holds a bachelor’s degree in Computer Science from Brigham Young University and a Master of Science in Library and Information Science from Syracuse University.





Pic

Maxime Gohier

Maxime Gohier est professeur d’histoire à l’Université du Québec à Rimouski. Spécialiste des Autochtones sous les régimes français et britannique, il s’intéresse essentiellement à l’histoire politique des communautés amérindiennes et à leurs relations avec l’État. Il est notamment l’auteur d’Onontio le médiateur : la gestion des conflits amérindiens en Nouvelle-France (1603-1717) (Septentrion, 2008) et d’une thèse de doctorat sur la pratique pétitionnaire des Autochtones de la vallée du Saint-Laurent. Son intérêt particulier pour le patrimoine lettré autochtone et pour la paléographie l’a amené à mettre sur pied, avec sa collègue Catherine Broué (UQAR), le projet « Nouvelle-France numérique ».




Pic

Dwane Wilkin

Dwane Wilkin has worked with the Quebec Anglophone Heritage Network (QAHN) since 2001 as a researcher, writer, editor, community organizer and administrator. Prior to his involvement in the heritage sector, Dwane worked as a newspaper reporter. He is a native of Quebec's Eastern Townships, where he makes his home in the hamlet of Trenholm, in the historic St. Francis River Valley.